Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Produire > Energies > EDF acteur schyzophrène de la lutte contre la précarité énergétique (...)

EDF acteur schyzophrène de la lutte contre la précarité énergétique ?

Le reportage peut étonner. EDF, à Troyes, s’engagerait dans la lutte contre la précarité énergétique. Alors que s’annonce une hausse exceptionnelle mais inévitable du prix de l’électricité, il amène plusieurs réflexions...


EDF oeuvre contre la précarité énergétique (Aube) par canal32-wizdeo

EDF n’est pas une entreprise philanthropique

Lutter contre la précarité énergétique est pour EDF, non pas une oeuvre philanthropique, mais un élément économiquement intéressant puisqu’il permet de réduire les impayés et les litiges. Rien de grave, ni de proprement scandaleux. Une entreprise, quasi-privée comme EDF, a des impératifs économiques. Il est parfaitement admissible qu’elle cherche à réduire ces impayés. Si cette nécessité peut passer et se conjuguer avec ce genre de partenariat à vocation sociale, tant mieux.

Un acteur schizophrène

Mais dans cette démarche, EDF est un acteur schizophrène pris dans ses propres contradictions. L’un des éléments de la précarité énergétique est, on le sait, le poids excessif du chauffage électrique, notamment dans les logements sociaux. La difficulté pour certaines familles d’acquitter les factures EDF vient souvent de ce modèle proprement aberrant et excessivement coûteux. Que devrait donc faire EDF dans sa lutte contre la précarité énergétique ? Raisonnablement, amener ses "mauvais" clients à abandonner le chauffage électrique (au profit, par exemple, du gaz et de ses concurrents comme GDF...), à réduire ainsi leurs consommations d’électricité. Mais est-ce l’intérêt d’EDF ? Évidemment, non. Difficile donc pour EDF d’être un acteur efficace de la lutte contre la précarité énergétique.

Accompagner écologiquement l’augmentation du coût de l’énergie

Autre réalité, celle relative à l’avenir du prix de l’énergie. La hausse du pétrole, la raréfaction des matières premières, la véritable prise en compte du coût du nucléaire vont nécessairement amener un renchérissement du prix de l’énergie et de l’électricité particulièrement. Nous n’y couperons pas. Et si cette évolution est bien gérée elle doit nous permettre de réduire nos consommations sans entamer notre qualité de vie. Si cette évolution est mal gérée (et c’est le cas actuellement), elle engendrera davantage de cette précarité énergétique, donc davantage de difficultés pour EDF ou d’autres à faire payer les "mauvais" clients.

On pourra en conclure que l’intérêt social (pour les familles modestes), économiques (pour les fournisseurs d’énergie) et bien évidemment écologique est de soutenir cette décroissance de nos consommations énergétiques. Une décroissance maîtrisée pour permettre d’accompagner le progrès et les changements de nos sociétés.

Voir en ligne : http://www.dailymotion.com/video/xh...

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015