Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > François Baroin invente le canada dry du plan climat

François Baroin invente le canada dry du plan climat

Alors que se prépare le sommet de Copenhague, où doit se jouer l’avenir de notre climat, la CAT dirigée par François Baroin, vide le plan-climat de toute sa substance.

A la CAT, il se passe des tas de choses... A la CAT, droite et gauche co-dirigent discrètement notre agglomération. A la CAT, on ne trouve pas beaucoup d’écolo... A la CAT, François Baroin use et abuse de ce pouvoir dans la plus totale indifférence. A la CAT, on invente le canada dry de l’écologie. Ça ressemble à de l’écologie, ça a l’odeur, la couleur, la saveur de l’écologie... mais ça ne soigne pas, mais alors pas du tout notre planète.

En cause ici, le plan climat dont veut se doter l’agglomération troyenne. Beaucoup de collectivités locales mettent en place aujourd’hui de tels plans. Il s’agit, à travers un état des lieux précis, un programme d’action détaillé, des objectifs quantifiés, de participer localement à la réduction des gaz à effet de serre. L’échelle de l’agglomération, où se concentre une très grande partie de ces émissions (transports, habitat, industrie...), est particulièrement bien adaptée à de tels plans.

On n’a jamais vu un ours polaire à Troyes

Rond Point Galley [1], il a d’abord été question de mettre 300 000 euros dans ce plan climat piloté par le maire de Sainte-Savine, Jean-Jacques Arnaud [2]. C’était déjà pas bezef... et même franchement insuffisant compte tenu de l’ampleur du travail à accomplir. Mais François Baroin est passé par là. Et François, il a d’autres priorités que de s’occuper du climat... François, les gaz à effet de serre, c’est pour lui comme le protoxyde d’azote : ça le fait marrer ! C’est vrai bordel, on n’a jamais vu un ours polaire à Troyes ! Alors pourquoi diable dépenser un radis dans ce truc ? François, fort de ses certitudes, a donc ratiboisé le plan climat. Étêté comme on dit dans les mots croisés. Ainsi, au lieu de 300 000 euros, not’ pov’ plan climat devra se contenter de 100 000 euros. Et Jean-Jacques, penaud, n’a rien osé dire.

Pour 100 000 euros, t’as plus rien Jean-Jacques !!

Avec 100 000 euros, la CAT ne fera rien ou presque. A titre de comparaison, la charmante bourgade de Carquefou (18 000 habitants) a engagé 20 000 euros dans le seul Bilan Carbone. Et encore, il s’agit là du minimum pour un diagnostic acceptable. Selon la plupart des écologistes, il faut compter 2 euros/habitants pour un bilan carbone digne de ce nom. Avec 100 000 euros pour l’ensemble du plan climat, la CAT n’aura donc rien. Tout juste pourra-t-elle afficher un bilan carbone mal fichu. Mais au-dela, ce sera le néant ; rien, absolument rien qui puisse lui permette de réduire efficacement nos émissions de Gaz à effet de Serre.

Mais rassurez-vous, tout cela se passe dans le silence feutré de la CAT où les décisions sont prises en dehors de toute transparence.

Voir en ligne : Article publié sur auboisementcorrect

Notes

[1siège de la CAT

[2Vice-président chargé de l’environnement

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015