Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > La ville > L’éclairage public : 47% de la consommation électrique d’une commune (...)

L’éclairage public : 47% de la consommation électrique d’une commune !

L’exposition organisée à la maison du patrimoine sur l’éclairage public est l’occasion de réfléchir et de prendre un peu de recul face à ces lampadaires que plus personne ne regarde.

Et pourtant...

Selon l’ADEME, 47% de la consommation d’électricité d’une commune est liée à l’éclairage public et 37% de la dépense.

Le chiffre est considérable ; le gisement d’économie également.

Il permet de mesurer combien la modernisation de l’éclairage est essentiel. A Troyes, elle suit son cours... lentement, trop lentement sans doute. D’autant que des systèmes supplémentaires mériteraient d’être installés, permettant, par exemple la coupure d’un lampadaire sur deux à certaines heures de la nuit, sur certains axes où souvent, le seul intérêt de ces grosses ampoules est d’éclairer les voitures stationnés !


Expo : "Et la lumière fut !" (Saint-Julien-lès... par canal32-wizdeo

Voir en ligne : http://www.dailymotion.com/video/xp...

4 Messages

  • En 2007, une ville de l’agglomération a commencé à installer des limiteurs d’intensité de l’ éclairage public dans certains quartiers et lors des rénovations.
    D’autres solutions, comme l’arrêt pur et simple la nuit ou un lampadaire sur deux sont possibles.
    L’éclairage des enseignes lumineuses de pub devrait aussi être découragé.
    Entre 22 h et 6h00 du matin automatiquement l’intensité électrique de l’éclairage était baissé de 30 pour cent environ, sans que cela ne se voit beaucoup au niveau de l’intensité lumineuse.
    Ces avancées résultaient d’une volonté politique et de pression d’élus écocitoyens, pourquoi alors que cette ville à embauché un fonctionnaire développement durable, pourquoi ce type d’action n’a pas été amplifié, généralisé comme principe à toute l’agglomération(le responsable politique est le mëme) et que sans porteur actif, les alternatives et expériences naissantes finissent par disparaitre et il ne reste que de la communication masquant l’arrêt des avancées ?
    Il y a plein d’alternatives possibles dans ce domaine, et peu onéreuses, même à court terme, qui freine ?

  • Pourquoi le stade de l’Aube est-il éclairée tout ou partie de la nuit ? Pourquoi laisser des rues entières éclairées alors que seuls les chats et quelques rats y vagabondent ? Il y a effectivement matière à réaliser des économies.

    Je crois que ce sujet n’est pas considéré comme essentiel. Il demande une forte volonté politique, beaucoup de technicité, pour des résultats "invisibles" : personne ne s’apercevra que les éclairages ont été réduits, et les rares qui s’en apercevront, pourront peut-être râler.

Répondre à ce message

  • Heureux de trouver un article comme celui-ci, mais dommage qu’on en parle pas plus souvent dans les médias de masse. Le problème c’est que certains évoquent un problème de sécurité et d’éclairage. En effet sans l’éclairage des magasins et des rues, les citoyens se sentiraient beaucoup moins en sécurité... On ne peut donc pas purement et simplement couper l’électricité la nuit, mais des solutions sont possibles. Pourquoi éclairer un magasin entier quand il suffirait d’éclairer juste la façade avec des LED ? Pourquoi ne pas, comme le dit claudesh, diminuer simplement l’intensité pour faire des économies ? Bref, un vaste sujet qui ne trouvera pas de réponse étant donné que l’écologie a été relayé au second plan de l’actualité...

    J’ai eu une autre idée d’article. Que pensez vous de la consommation des climatiseurs ces appareils sont grandement utilisés en été et personne ne parle de leur consommation qui est assez importante...
  • Effectivement. Beaucoup de petites choses sont possibles pour réduire vite et bien cette consommation.

    Dans ce que vous dites, il y a deux aspects : l’éclairage des magasins et l’éclairage public.

    Pour l’éclairage des magasins : Dès lors, où (grâce à une taxation écologique) on ferait augmenter le prix de l’électricité consommé inutilement en pleine nuit (l’inverse du système "heures creuses") cela dissuaderait beaucoup de magasin à laisser allumer leurs enseignes. Il n’est pas non plus inenvisageable d’interdire cet éclairage après une certaine heure de la nuit.

    Pour l’éclairage public : des solutions techniques simples existent comme celle de claude ou d’autres (extinction d’un lampadaire sur deux par exemple)

Répondre à ce message

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015