Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > La ville > Et si la Halle aux Vélos s’installait dans la Bourse du Travail (...)

Et si la Halle aux Vélos s’installait dans la Bourse du Travail ?

Un bâtiment (celui de la Bourse du Travail) désespérément vide. Une Halle aux Vélos qui, planqué au fond d’une rue du Vieux Troyes, peine à trouver ses clients. Et si, tout simplement, la meilleurs place de cette Halle était sur la Place Jean Jaurès ?

Selon la presse locale, un investisseur local s’intéresserait à la Bourse et travaillerait actuellement sur un nouveau projet, essentiellement commercial. Il s’agirait, si cette information est exact, du troisième projet, après les échecs successifs des groupes Altarea et Frey.

Sera-t-il le dernier ? Celui qui réussira enfin à donner une vocation à ce bâtiment historique ? Rien n’est moins certain. D’autant que la période actuelle ne prête guère à l’optimisme lorsqu’il s’agit de proposer de nouvelles opérations immobilières et commerciales. La Bourse offre néanmoins une belle opportunité pour abriter un autre "machin" qui patine depuis plusieurs années déjà : la Halle aux Vélos et permettre ainsi de faciliter la commercialisation du reste du bâtiment.

La Halle aux quoi ?

Comme tous les Troyens, vous avez entendu parler de "la Halle aux Vélos". Ce Vélib à l’andouillette, plus cher, moins pratique et introuvable hante les rues de notre cité à raison d’une location tous les 36 du mois. Comment diable le rater ? Fort de ce succès, nos élus s’entêtent depuis plusieurs années à maintenir, sans rien changer, un concept qui n’est rien d’autre qu’un vulgaire magasin de location. De l’aveu général, et des élus eux-mêmes (c’est vous dire), cette seule et unique boutique est mal située. Placée quelque part au fin-fond de la rue Ulbach, notre fameuse Halle est aussi visible qu’un électeur socialiste dans un canton rural. Pas la peine, dans de telles conditions, espérer passer devant par hasard. Un peu plus loin, notre Bourse du Travail, bien connue des Troyens, récemment rénovée, reste désespérément vide. Les surfaces proposées aux investisseurs sont importantes, difficiles à commercialiser dans le contexte économique actuel. Le projet, encore vague, dévoilé par l’Est-Eclair demeure donc incertain.

Une Halle vide et perdue d’un côté ; un bâtiment vaste et idéalement située ; chacun comprendra les nombreux avantages d’installer cette "Halle aux Vélos" dans une partie (une moitié) du bâtiment de la Bourse.

Une Halle aux Vélos mieux reconnue

JPEG - 107.7 ko

Tout semble réuni pour voir aboutir cette proposition. Pour la Halle, les atouts sont nombreux et d’abord, en terme de visibilité. Le bâtiment est en effet connu de tous et donc aisément identifiable. Il est placé idéalement au pied d’une ligne de bus très fréquentée (la ligne 1), à quelques mètres d’un grand parking. Il constitue de ce fait non seulement un point de repère facile, un site idéal pour passer, par exemple, du bus au vélo, mais aussi un point d’entrée parfait pour les touristes. D’autant que des hôtels sont installés à quelques pas de là : Les Comtes de Champagne, Le Royal Hôtel, Le Splendid ou encore l’Hôtel Arlequin… Il suffit d’imaginer la praticité de cet emplacement pour des visiteurs qui, de passage dans notre cité, pourraient stationner en autocar ou en voiture à quelques mètres et ensuite débuter une promenade dans les rues à vélos.

Une place redynamisée

Un atout du lieu réside de la complémentarité entre cette Halle, la place Jean Jaurès et les commerces déjà présents. On peut facilement imaginer des vélos sortis chaque jour, devant la Bourse, faisant en sorte que plus personne ne puisse ignorer l’existence de ce service. Le lieu pourrait également devenir, l’espace d’un jour ou d’une semaine, propice à l’organisation de manifestations sur la thématique des déplacements propres. La semaine de la mobilité, celle du développement durable ou encore la fête du vélo trouveraient le cadre parfait pour exister. S’agissant des commerces, une vraie complémentarité existe déjà entre eux et ce service de location. Restaurants, bars, boutique de jeux pourraient profiter à plein des clients potentiels de cette Halle ainsi revivifiée [1].

Une commercialisation de la Bourse facilitée

S’agissant du bâtiment, l’installation de la Halle lui serait à tout point profitable. La Bourse ne serait plus cette coquille vide dont chacun se désole. Elle trouverait enfin une utilité sociale. Le quartier serait sans doute réanimé, sans que cela ne coûte à notre ville (mise à part l’aménagement d’une partie du rez-de-chaussée). Mais surtout, en occupant une moitié de la surface proposée, la commercialisation des espaces restants serait facilitée pour un éventuel investisseur.

Bien évidemment, cette proposition ne règle pas l’ensemble de l’aménagement de la Bourse et de ses environs. Il resterait beaucoup à faire. Mais une telle proposition, si elle voit le jour, aurait le mérite de donner un début d’identité à ce quartier actuellement en difficulté ; une identité basée sur les loisirs, la détente et le tourisme.

P.-S.

Mise à jour le 25 mars après la parution dans l’Est-Eclair d’un article faisant état d’un nouveau projet commercial.

Notes

[1On compte à proximité immédiate au moins 3 ou 4 bars et autant de restaurants

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015