Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Se déplacer > La Halle aux vélos était un petit fiasco ? Pas grave, on en fera un grand (...)

La Halle aux vélos était un petit fiasco ? Pas grave, on en fera un grand désastre !

Plus d’un an après son lancement, le constat est accablant. Malgré des tentatives un peu ridicule pour faire croire que le concept prendrait racine, la Halle aux Vélos est un flop, avec, au mieux, 4 ou 5 vélos loués par jour.

Pas la peine d’épiloguer sur les raisons de ce flop. Dès sa mise en service, nous avions expliqué pourquoi cette Halle ne pouvait pas fonctionner. Les faits nous ont donné raison.

Malgré cela, nos responsables persévèrent dans l’erreur, cherchant des causes externes pour justifier la poursuite du projet. Les voilà d’abord nous expliquer, en septembre 2011, que si les débuts ont été poussifs, c’est à cause de la météo. Puis, la faute en revient à un manque de visibilité. La Halle ne serait pas assez connu des troyens ou des touristes. A grand renfort de publicité, d’annonces et d’affiches, les responsables mettent cette Halle dans la lumière. Et ça ne marche toujours pas. On reconnaît alors que le problème vient de la situation de cette Halle : «  On passe dans la rue, on ne la voit pas » constate-t-on, enfin, au bout d’un an de service !! Il était temps... En toute logique, on s’attend alors à déplacer cette Halle vers un point central et attractif ; vers la future maison du Tourisme, par exemple. Raté. C’est dans le quartier de la Gare, totalement délabré, idéal pour repousser n’importe qui, que devrait migrer la future « vélostation » centrale. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on peut être à peu près certain que cette Halle délocalisée, sera toujours aussi peu fréquentée.

Et puis, il y a le reste. Il y a les petites retouches et les mesures cosmétiques qui coûteront chers et ne rapporteront que dalle !

D’abord hostiles à l’idée, « Louer un vélo à 1 ou 2 €, ce n’est pas viable ». les responsables reconnaissent qu’il faut repenser la grille tarifaire. Ils proposent alors une location pour deux heures à 2 euros. C’est bien. Sauf qu’on fait rarement deux heures de vélos pour se déplacer. Tout au plus, un trajet dans l’agglomération dure ½ heure. Résultat, un cycliste, que ce soit pour 2 heures ou pire, pour une demi-journée, paiera essentiellement un vélo qu’il n’utilisera pas. Le contraire même du concept du Vélib où l’on ne paye que l’utilisation effective du vélo.

Également conscients de la nécessité d’être présent sur l’ensemble du territoire de l’agglomération, les responsables envisagent aujourd’hui d’étendre ce concept à l’ensemble du Grand Troyes. Oui, mais voilà... deux, trois ou quatre boutiques de plus ne suffiront pas. Elles coûteront chers et ne changeront rien à l’affaire. Elles résumeront l’idée du :"Faire plus de la même chose". Car l’avantage d’un vélo, le gain de temps et de confort qu’il procure, réside dans la possibilité d’effectuer des trajets de porte à porte. Inutile d’espérer louer un vélo à un étudiant de l’IUT, si celui-ci doit chaque matin aller le chercher à la gare puis le déposer dans la station de l’UTT située à 500 mètres de son école. Les seuls bénéficiaires de ces quelques stations envisagées, pourraient être les touristes se rendant du centre (ou de la gare) jusqu’aux magasins d’usines. Une station installée dans chacun de ces pôles commerciaux trouverait sans doute quelques utilisateurs. Mais est-ce suffisant pour pérenniser ce concept ? Est-ce suffisant si on veut faire du vélo une véritable alternative à la voiture pour les habitants du Grand Troyes ? Évidemment, non.

Toutes ces mesures ne changeront donc rien à l’affaire et ne sauveront pas ce concept de la faillite. Mais au delà de ces retouches cosmétiques, il faut souligner que le Grand Troyes vient d’engager 20 000 euros dans une étude pour « étendre le concept » !! 20 000 euros, c’est une somme. Une somme qui risque d’être dépensée en pure perte si elle consiste simplement à généraliser, à grande échelle, une idée qui ne marche déjà pas à petite échelle.

Voir en ligne : Article original publié sur auboisementcorrect

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015