Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Se déplacer > La belle réussite de la vélo-voie des Viennes

La belle réussite de la vélo-voie des Viennes

Les Viennes ont eut de la chance. Au lieu de devenir un sordide boulevard déversant ses centaines de bagnoles vers le centre-ville, elles sont aujourd’hui un agréable lieu de promenade.

Cette promenade débute à proximité de la CAT (Rond-Point Robert Galley). De là, les amoureux du vélo, les joogers ou les promeneurs du dimanche pourront longer les Viennes et apprécier ce réservoir de bio-diversité, ce précieux poumon vert en plein coeur de notre agglomération. Peu à peu, on y voit apparaître quelques aménagements pour faciliter la détente de chacun : Tables, bancs, atelier pour l’entretien des vélos. Ici ou là, quelques bornes (encore bien rares) permettent de découvrir les spécificités du lieu comme des essences particulières ou les jardins familiaux.

L’endroit est agréable, très agréable et connaît déjà un vrai succès qui prendra toute sa dimension lorsque son trajet définitif sera achevé. Car pour le moment, les 2 ou 3 km laissent une certaine frustration à ceux qui souhaiteraient faire une vrai balade à vélo.

Mais cette réussite ne doit pas masquer la réalité en matière de politique cyclable. Si cette vélo-voie répond à une pratique « plaisir » de la petite-reine, il manque toujours à Troyes un réseau cyclable digne de ce nom ; S’échappant à terme dans la campagne auboise, la vélo-voie n’a évidemment pas pour finalité d’apporter une alternative au transport quotidien en voiture. Or, la diminution du trafic automobile, le développement des déplacements quotidiens à vélo exigent de mettre en place une politique de transport bien plus ambitieuse que celle entreprise par la CAT et la ville de Troyes.

Les Viennes ont eut de la chance. Au lieu de devenir une sordide boulevard déversant ses centaines de bagnoles vers le centre-ville, elles sont aujourd’hui un agréable lieu de promenade.

Cette promenade débute à proximité de la CAT (Rond-Point Robert Galley). De là, les amoureux du vélo, les joogers ou les promeneurs du dimanche pourront longer les Viennes et apprécier ce réservoir de bio-diversité, ce précieux poumon vert en plein coeur de notre agglomération. Peu à peu, on y voit apparaître quelques aménagements pour faciliter la détente de chacun : Tables, bancs, atelier pour l’entretien des vélos. Ici ou là, quelques bornes (encore bien rares) permettent de découvrir les spécificités du lieu comme des essences particulières ou les jardins familiaux.

L’endroit est agréable, très agréable et connaît déjà un vrai succès qui prendra toute sa dimension lorsque son trajet définitif sera achevé. Car pour le moment, les 2 ou 3 km laissent une certaine frustration à ceux qui souhaiteraient faire une vrai balade à vélo.

Mais cette réussite ne doit pas masquer la réalité en matière de politique cyclable. Si cette vélo-voie répond à une pratique « plaisir » de la petite-reine, il manque toujours à Troyes un réseau cyclable digne de ce nom ; S’échappant à terme dans la campagne auboise, la vélo-voie n’a évidemment pas pour finalité d’apporter une alternative au transport quotidien en voiture. Or, la diminution du trafic automobile, le développement des déplacements quotidiens à vélo exigent de mettre en place une politique de transport bien plus ambitieuse que celle entreprise par la CAT et la ville de Troyes.


Mise à jour
 : sur auboisementcorrect, un commentaire nous éclaire sur quelques imperfections dans la réalisation de cette vélo-voie :
« Le sol n’a pas été goudronné parce que nous sommes en bordure d’un cours d’eau et que l’on doit éviter les surfaces imperméables à proximité. maintenant il est vrai qu’il existe des sols perméables et "roulants"...encore faut il consulter les bonnes personnes et ne pas les écarter quand elles donnent un avis qui ne va pas dans le sens de l’idée des élus et des "techniciens" de la CAT... Pour le reste, les coûts auraient pu être diminués si l’on avait réduit la largeur de cette voie, il y a bien d’autres régions en france où piétons, rollers et vélos cohabitent sur des chemins plus étroits...Le panneau parle de Voie Verte et c’est une honte, parce que les caractéristiques de la dite vois ne correspondent pas à la charte des voies vertes, mais à celle des vélovoies, terme d’ailleurs utilisé depuis le début par les élus de la CAT. Ensuite, dépenser autant pour des travaux mal fait : terre retroussée en bordure de vienne par dessus des blocs de béton et des poutres en bois, colmatage des fonds, calage du petit pont trop bas bonjour le résultat en cas de montée des eaux, arrachage d’un massif de renouée du japon et régalage de la terre contenant les tubercules partout sur le site chouette comme dissémination d’une plante invasive impossible à contrôler) et j’en passe... bref.... »

Voir en ligne : Publié sur auboisementcorrect

info portfolio

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015