Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > Le 2e Forum-Climat refait plouf...

Le 2e Forum-Climat refait plouf...

Le 2e Forum-Climat, organisé par le Grand Troyes a bien eu lieu en novembre dernier. Si, si... Ce qui, accessoirement, signifie qu’il y a eu un Forum-Climat ! Car il faut reconnaître que cette 2e édition s’est tenue dans le plus grand secret.

Quelques affiches ici ou là, aussi excitantes que le déhanché d’Evelyne Dhéliat ; une information absente des sites officiels et un lien perdu sur la page internet du Grand Troyes... il fallait avoir une sacrée envie pour se rendre à ce Forum. Heureusement, le public captif que sont les scolaires laissera l’illusion que cette édition a rencontré un certain succès.
La réalité sera sans doute très différente...

A cet égard, cette 2e édition réchauffe les mêmes recettes qui ont fait l’échec du premier Forum-Climat. Il ne s’agit pas de remettre en cause l’idée de cette manifestation, ni même le contenu des animations proposées. Il s’agit plutôt de s’interroger sur l’objectif visé et les moyens mis en œuvre pour atteindre cet objectif. Avec 40 000 euros, la première édition avait les moyens de réussir. Elle fut un flan. Combien aura coûté cette nouvelle mouture ? Sans doute autant. Mais là n’est pas la question. Les critiques que j’avais formulées précédemment restent d’actualité. Elles concernent d’abord l’objectif. Que veut-on ? Sensibiliser les habitants au réchauffement climatique ? Si tel est le but, alors, je le redis, la distribution dans les boîtes aux lettres de quelques milliers de DVD du Syndrome du Titanic coûterait moins cher et serait bien plus efficace. S’agit-il de mettre en perspective ce réchauffement et nos modes de vie, nos habitudes locales de se déplacer, d’habiter, de consommer ? Alors évidemment, un tel Forum a du sens. Force est de constater, à la lecture du programme, que cet événement hésite entre l’un et l’autre. A défaut de faire un choix net et précis, l’indécision aboutit à ce résultat mi-chèvre, mi-choux, qui n’attire et ne satisfait personne. Il est d’ailleurs toujours intéressant de comparer ce forum à l’Ecol’Aube Festival. Si les objectifs ne sont pas tout à fait les mêmes, on peut néanmoins noter que le festival, organisé par une bande d’amateurs, parce qu’il sait où il va et ce qu’il veut, fait mieux, bien mieux, en terme de fréquentation, avec des moyens sans doute moins importants.

Mais là n’est pas l’essentiel. Le plus surprenant demeure la localisation de cet événement : les salons du Stade de l’Aube. Si on souhaitait ne voir personne, on ne choisirait pas un autre endroit que ce site. Hormis les jours de match, qui pense à mettre le pieds dans ce bout de Troyes ? Personne. Or, un « Forum », si on en croit l’étymologie, est un lieu public, une place de marché, un endroit où se rencontrent tous les citoyens... le Forum est le point central de la Cité, celui où l’on se croise et où l’on échange. A cet égard, les salons du Stade de l’Aube sont tout sauf l’endroit où doit avoir lieu un tel événement. Je crois que ce choix est finalement assez révélateur de l’intérêt porté par le Grand Troyes à ce moment. Certes, se disent les élus, il faut faire quelque chose pour le climat... La mise en place d’un Plan Climat qui, rappelons-le, est une obligation légale, leur rappelle la nécessité d’agir. Mais nos élus ont, dans ce domaine, un niveau d’implication et une conscience de l’urgence environnementale proche du QI de Nabila. Alors, puisqu’il faut donner le change, nos élus nous ont pondu un Forum gentiment parqué dans un coin de la Ville, afin de déranger le moins de monde possible. Il est d’ailleurs symptomatique de constater que ce Forum-Climat n’a pas évoqué la question des déplacements, à l’origine d’environ ¼ de nos émissions de CO2, alors même que vient de s’ouvrir l’Enquête d’utilité publique du PDU du Grand Troyes ! Un comble qui en dit long sur le degré d’investissement de nos responsables et la cohérence du projet... Le minimum du minimum aurait été de permettre aux rares participants de ce Forum de pouvoir consulter le PDU, rencontrer le commissaire enquêteur et ainsi participer à la construction de cet outil, essentiel dans la maîtrise de nos émissions de CO2. Hélas, nos responsables n’y ont pas pensé !!! Voilà qui résume parfaitement le malaise autour de cet événement.

En conclusion, si l’idée d’un Forum autour du climat demeure, à mon sens, parfaitement justifiée, nos élus ne pourront pas faire l’économie de réfléchir sur la question de ses objectifs et de sa localisation. Veut-on toucher le grand public ? Alors il faudra choisir un autre lieu, plus central, comme la Place de l’Hôtel de Ville, qui, drôle de hasard porte le nom de « Forum »... Veut-on développer l’implication citoyenne autour de l’urgence climatique ? Alors la coïncidence entre une révision du PDU et ce forum aurait dû être l’occasion de faire vivre un véritable débat public. L’occasion aura été ratée, et bien ratée...

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015