Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Europe et Monde > Manif pro-palestine à Troyes : sans moi camarades !

Manif pro-palestine à Troyes : sans moi camarades !

Une fois encore, la Gauche des Salons appelle à manifester à Troyes, ce samedi 9 août, en soutien à la Palestine. Une fois encore, les bons sentiments, la compassion à bon marché, feront se déplacer quelques centaines de manifestants. Une fois encore, les défenseurs de la veuve et de l’orphelin utiliseront les passions pour crier les slogans qui attisent la haine.

Ce que je peux lire ici ou là, de la part des manifestants, me confortent chaque jour dans mon refus de participer à ces cortèges moutonniers. Bien sur, on me reprochera mon manque d’empathie. Comment diable est-il possible de ne pas éprouver de la colère ? Comment diable refuser de soutenir ses femmes et ses enfants qui meurent par centaines ? On me soupçonnera même, c’est à la mode, d’être un peu sioniste, même un peu islamophobe. « Les cons, ça osent tout... » disait Audiard... Bien évidemment, la question n’est pas là. Et l’on pourra facilement retourner à ces donneurs de leçons qu’ils n’ont jamais forcé la voix lorsque des milliers d’enfants syriens se faisaient massacrer... La question n’est pas là.

JPEG - 116.9 ko

Ces manifestations, pour moi, ne font qu’attiser le feu de la haine. Entre l’antisionisme assumé des manifestants et l’antisémitisme étouffé, il n’y a souvent qu’un pas. Entre les « Israël assassin ! » et les « Morts aux Juifs ! », la frontière est souvent ténue, trop souvent franchie. Il y a peu, je lisais ainsi sur le compte d’une élue locale, pro-palestine, les propos d’un individu qui, au hasard d’une argumentation classique déclarait « Les juifs ont divisé tous le monde. ». Comment pour moi marcher aux côtés de tels énergumènes qui derrière une belle cause véhiculent le pire ? De fait, les organisateurs de ce rassemblement ne font rien, ou alors le strict minimum, pour empêcher ce gloubiboulga idéologique un poil nauséabond. Dans l’appel qui circule, pas un seul mot, pas un seul, n’est écrit pour dénoncer les agissements du Hamas. On y dénonce Israël (il y a de quoi !), on y réclame la fin du blocus (à juste titre), mais jamais, à aucun moment, un seul mot n’est prononcé sur la nécessaire sécurité des Israéliens et le tout aussi nécessaire désarmement du Hamas. Or, si l’on veut une « paix juste et durable », on ne peut faire l’économie d’une position équilibrée. Le Hamas n’est pas non plus la gentille organisation qui résiste aux vilains oppresseurs. Le Hamas n’a rien de commun avec les FTP des années 40... Le Hamas porte une responsabilité aussi grande qu’Israël dans la situation actuelle. Ne pas le dire, ne pas l’écrire dans l’appel à manifester, c’est soutenir les intégristes, c’est attiser la haine, c’est empêcher l’indispensable réconciliation. C’est attiser la haine que de parler, comme le font les organisateurs, de "Génocide" lorsqu’on connaît l’Histoire et que l’on sait ce que représente ce mot pour les survivants de l’Holocauste venus fonder Israël. Une telle comparaison est non seulement fausse, elle est abjecte.

Et puis, il y a la dimension communautariste de ce rassemblement. Quitte encore une fois à éveiller les soupçons infamant de ma supposée lepénisation, je refuse de participer au grand jeu des passions identitaires. Car c’est bien cette proximité ethnico-religieuse qui conduit les organisations musulmanes locales à soutenir ce rassemblement. Pire, l’identité des ennemis supposés, les juifs, facilite ici la mobilisation. De toute évidence, et pour des raisons indicibles, il est plus facile de faire valoir l’émotion de la communauté lorsqu’Israël est en cause que lorsqu’il s’agit d’un affrontement inter-musulman comme en Syrie, en Lybie ou en Irak... Pourtant, la comptabilité macabre y est bien plus révoltante qu’à Gaza. Les passions identitaires sont dangereuses car elles amènent chacun de ces manifestants à parler de ses frères musulmans de Gaza, en oubliant que ses frères sont d’abord ici et qu’ils s’appellent David, Samuel ou Abraham. Définitivement, ce sera donc sans moi.

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015