Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > En vrac > Se loger > Où vivre demain pour réduire son empreinte écologique ?

Où vivre demain pour réduire son empreinte écologique ?

La question de l’urbanisme est cruciale dans l’organisation d’une société plus sobre en carbone. Vivre en ville, à la campagne, en banlieue, choisir un appartement ou une maison. Quel est l’impact véritable de notre urbanisme et de nos choix en matière de logement sur l’énergie et le climat ?

Un élément de réponse nous est apporté à travers cette étude sur les conséquences écologiques de l’approvisionnement des ménages.

Trois scénarios ont été retenus. Chacun d’entre-eux propose un modèle de consommation pour 200 familles et ses conséquences en matière énergétique et environnementale.

Le premier scénario concerne une famille habitant en Centre-Ville ou dans un quartier équipé en magasins de proximité.

Le deuxième scénario est celui du modèle pavillonnaire. En périphérie d’une grande agglomération, la famille doit chaque semaine se plier au traditionnel pèlerinage dans l’hypermarché le plus proche. C’est ce modèle qui aujourd’hui connaît le plus grand succès.

Le troisième scénario, très en vogue chez le bobo-branché, est celui de l’Internet. Derrière son clavier, la famille rempli son caddie virtuel et se fait livrer une fois par semaine.

X Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3
Type du modèle Centre-Ville Pavillonnaire Internet
Nombre de trajet et poids transporté 3kg 5 fois par semaine 30kg une fois par semaine 5 clients achetant 30kg sont livrés une fois par semaine
Distance moyenne domicile/magasin 500 mètres 10 km 10 km
Divers Prise en compte du camion de livraison du magasin Nécessité d’appareils très énergivores (congélateurs) X

Reprenons chacun de ces modèles pour en mesurer l’impact énergétique et environnemental.

X Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3
Type du modèle Centre-Ville Pavillonnaire Internet
Consommation de carburant 4 litres 251 litres 19 litres
Émissions de CO2 12.6 kg 773 kg 60 kg
Polluants (hors CO2) 0.3 kg 29 kg 2.2 kg
Bruit (équivalent voiture) 10 200 35

On se rend compte des conséquences cumulatives du modèle "pavillonnaire" : en matière de bruit, de pollution, d’émissions de CO2, de consommation énergétique, de coûts individuels et collectifs... On comprend très vite qu’un tel modèle ne peut être durable. Avec l’augmentation des prix du pétrole, l’étalement urbain et le modèle pavillonnaire posera d’évidents problèmes. Il s’agit donc, si on veut préparer l’avenir, de renverser la tendance en soutenant le retour des habitants dans les centres et en aidant l’implantation et le développement des commerces de proximité.

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015