Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > Qui a peur du Grand Méchant Loup ? C’est Dhuicq !

Qui a peur du Grand Méchant Loup ? C’est Dhuicq !

Le loup ne fait plus, pour le moment, parler de lui. Mais sa présence a révélé les fantasmes qui pouvaient subsister, même chez un député.

Le p’tit Chaperon-rouge finissant ses jours au fond du gosier du loup ? Nicolas en pleure encore. Les trois p’tits cochons ? Notre député vient juste de finir le dernier coloriage de l’album. Quant à Pierre et le Loup, Nicolas n’a hélas pas réussi à dépasser la lecture du nom de son auteur. C’est vous dire qu’en apprenant que le grand méchant loup était à nouveau dans l’Aube, Nicolas a, comme qui dirait, mouillé son pantalon...

C’est sans doute cela qui explique l’interview, un poil surréaliste, donnée par le maire de Brienne. Et quand j’écris « Surréaliste », je suis largement en-dessous de la vérité.

Les champs labourés par les marmottes

Notons d’abord l’étendue de ses connaissances géographiques : « Nous ne sommes pas dans une zone montagneuse. ». Jusque là, on ne peut pas lui donner tort. « Ici, la nature n’est pas vide. Les bois et les champs sont de la main de l’homme. ». Là encore, comment le contredire ? On a rarement vu un champ labouré et moissonné par une famille de marmottes. En vérité, Nicolas veut nous expliquer que le loup, dans les Alpes, ou en Italie, vivrait dans une nature « vide » et dans des bois et champs « naturels »... Sauf que, en Europe, il n’existe quasiment plus aucun territoire naturel et sauvage [1]. Tous les paysages sont humanisés, et les zones de montagnes peut-être plus encore qu’on ne le croit. Même la Camargue, que l’on décrit souvent comme le dernier espace sauvage de France, est une terre façonnée par la main de l’Homme [2]. Ainsi, contrairement à ce que dit Nicolas, le loup a autant sa place ici, que dans n’importe quel autre département rural Français.

Après les Roms et les Homosexuels : les loups chasseront les hommes

Après ce tête-à-queue géographique, notre ami arrive très vite au fin-fond de la psychologie de bazar. Un loup perdu dans l’Aube, et voilà notre député-maire imaginer son p’tit lapin égorgé par les dents de la bête. : « À terme, on risque d’avoir des attaques d’animaux de compagnie. Le loup grandit en expérience et à terme n’aura plus peur de l’homme. » (sic). Évidemment, si le loup n’a plus peur de l’homme, pourquoi n’irait-il pas croquer la jambe d’un bambin dans la crèche de Soulaines ? Hein, ma bonne dame ? Toujours avec la nuance qu’on aime chez lui, notre député laisse d’ailleurs entendre que très vite, des centaines de ces monstres hanteront bientôt les forêts de Champagne et... chasseront l’homme !!! : « Aujourd’hui, il y a de 250 à 300 loups en France. Le taux de reproduction est de 2,3 louveteaux viables par an. Il y aura une croissance mécanique de la population. Il faut donner la priorité à l’homme. […] Le loup est plus fort que l’homme. Si on joue la carte de la cohabitation, c’est nous qui serons chassés.  ». Ben oui, Nicolas... Et le p’tit chaperon-rouge ne pourra plus apporter les galettes à Mère-Grand. Notre député pourra quand même aller rassurer les trois p’tits cochons à la Foire à la Choucroute. En effet, en Italie, où les loups sont deux ou trois fois plus nombreux dans un pays à la densité presque deux fois plus grande qu’en France, la bête n’a mangé aucun gamin. Enfin, pour l’instant...

L’obsession du Grand Méchant Loup

Remarquez, Nicolas n’en est pas à sa première sortie sur le loup. Il y a quelques mois, à l’Assemblée Nationale, notre député avait expliqué, dans une démonstration grotesque, que le non-cumul des mandats risquerait, s’il était voté, de provoquer le retour du loup aux portes de Paris !!! C’est vous dire si Nicolas Dhuicq a, au fond de son inconscient, un p’tit problème avec le Grand Méchant Loup...

Voir en ligne : http://www.auboisementcorrect.com/1...

P.-S.

1er publication le 21 septembre 2013

Notes

[1A l’exception d’une dernière forêt primaire en Pologne

[2A lire sur ce sujet le très bel ouvrage de Sylvie Brunel : Géographie Amoureuse du Monde

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015