Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Se déplacer > Semaine de la mobilité : Et si on se cassait la gueule sur une piste (...)

Semaine de la mobilité : Et si on se cassait la gueule sur une piste cyclable ?

La semaine de la mobilité joue, cette année, « petite braquet ». Une animation ici ou là, un bus à 1 euro le mercredi, le témoignage folklorique (mais pas inintéressant) de quelques apprentis cyclistes sur le site du Grand Troyes... Bref, pas grand chose de conséquent à se mettre sous la dent.

Heureusement, il nous reste les pistes cyclables de la ville de Troyes. Boulevard Pompidou, un tout récent aménagement, semble d’ailleurs avoir jailli d’une question philosophique de nos responsables politiques : Pourquoi faire sur et simple lorsqu’on peut faire dangereux et compliqué ?

La réponse est sous vos yeux, en quatre temps, comme une valse, mais en version « casse gueule ».

Premier temps : Tout va bien

Vous voilà sur la bande cyclable, entre le boulevard Jules Guesdes et l’avenue Brossolette. Le long du trottoir, la bande peinte au sol, est parfaitement adaptée au lieu et aux besoins des cyclistes. Rien à dire.

Deuxième temps : Et hop là, on monte sur le trottoir, sans tomber !

JPEG -

Juste avant l’arrêt bus, la bande prend fin, sur quelques mètres, pour tout de suite après, amener le cycliste à monter sur le trottoir. Attention, le bateau pour rejoindre le trottoir est aussi étroit que la marge de manoeuvre de la Grèce, avec en prime, une petite « marche » pour garantir le frisson...

Troisième temps : on roule sur le trottoir, sans faucher de piétons

JPEG -

Si le cycliste n’est pas encore tombé, il pourra rouler sur le trottoir, le long des voitures mal garées et sous le regard des piétons qui se demanderont bien pourquoi ce vélo est là... Car effectivement : pourquoi diable a-t-on choisi de faire grimper les vélos sur le trottoir ? Pourquoi ne pas avoir laissé la bande se poursuivre sur la chaussée ? Pour emmerder les piétons ? Pour entraîner les cyclistes au prochain Raid des Cadoles ? Nul ne le sait.

Quatrième temps : on redescend du trottoir, sans se faire faucher par les voitures !

JPEG -

D’autant que cette balade ne durera que quelques mètres. Très vite, il faudra redescendre le trottoir aussi brutalement qu’on l’a monté. Il faudra surtout prier pour que, au moment de l’arrivée de l’intrépide cycliste troyen sur le feu tricolore, celui-ci ne passe pas au vert ! Car je vous laisse imaginer la difficulté pour l’imprudent de continuer son parcours si deux ou trois voitures décident de tourner à droite.

Pas besoin d’en dire beaucoup plus. Nous avons ici, l’exemple type de l’aménagement qui, au lieu de sécuriser les déplacements à vélo, conduisent à créer de nouveaux dangers (au moins 3). Un truc ni fait, ni à faire et qui pourtant vient d’être réalisé par la municipalité en dépit du bon sens...

Voir en ligne : http://www.auboisementcorrect.com/8...

info portfolio

3 Messages

Répondre à ce message

  • C’est ce genre d’initiatives (si elles sont bien mises en place) qui vont permettre aux grandes villes d’aider le vélo à devenir un vrai moyen de locomotion sûr et de manière durable !

    Ayant une voiture je me déplace tout le temps avec ce mode de transport, mais si les pistes étaient plus sûres nul doute que je rangerai ma voiture (et économiserais au passage sur l’assurance de ma voiture en faisant une résiliation assurance auto, résilier n’est pas si compliqué que cela au final). Et je m’achèterai un vélo digne de ce nom !

Répondre à ce message

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015