Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > Un incinérateur qui ne pollue pas. Et mon c... c’est du poulet (...)

Un incinérateur qui ne pollue pas. Et mon c... c’est du poulet ?

Si on en croit les chiffres du SDEDA, l’incinérateur devrait avaler, disons plutôt brûler, 60 000 tonnes de déchets chaque année. Ainsi présentée, une telle quantité paraît abstraite. Pourtant, le volume est considérable. Il s’agira de brûler chaque jour de l’année, dimanche compris, plus de 160 tonnes d’ordures, soit presque 7 tonnes par heure, jour et nuit !!!

Inutile de croire, comme l’a très naïvement écrit Jean-François Laville dans Chapi-Chapo, que cette usine ne polluera pas. Car même si de réels progrès ont été réalisés dans la combustion de ces déchets, le principe de Lavoisier demeure incontestable « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme  ». Dit autrement, pour reprendre les données du site de la CNIDD, pour une tonne de déchets brûlés, ce sont 6 000 m3 de fumées qui sont produites, 300 kg de machefers et 40 à 80 kg de résidus d’épuration des fumées (sans parler des effluents liquides et autres joyeusetés).

Multipliez ces chiffres par 160 et vous obtiendrez la quantité de saloperies que viendra produire cet incinérateur, chaque jour que le doux jésus fera !

Déchets brûlés 1 tonne 160 tonnes
Fumées 6 000 m3 960 000 m3
Machefers 300 kg 48 000 kg
Résidus d’épuration 40 à 80 kg 6 400 à 12 800 kg

Je laisse à chacun le soin d’apprécier le bonheur qui sera celui des riverains choisis pour voir s’implanter ce monstre de feu et d’acier.

Mais revenons à l’énorme carabistouille de Chapi-Chapo. Dans cet article du 18 octobre dernier notre joyeux journaliste écrivait : « Avantage non négligeable des nouvelles unités de valorisation souligné par les experts : elles n’émettent plus aucune pollution. D’ailleurs, elles n’ont même plus de cheminée. ». Disons-le, il s’agit là d’une belle ânerie ! Car nul besoin d’une cheminée de 10 mètres de haut pour rejeter toute sorte de molécules dans l’atmosphère. D’ailleurs, même la voiture de monsieur Laville, qui n’a pourtant pas de cheminée sur le toit, rejette, par un autre trou appelé « pot d’échappement » quantité de polluants divers et variés. Si, si, Mr Laville, penchez-vous derrière votre camping-car et vous verrez un gros truc rond d’où sort une fumée noire.

A cet égard, la toute récente usine du Pas de Calais, Flamoval, rejette dans l’atmosphère de très nombreux polluants (Ammoniac, dioxine, furannes... ). La preuve, sur le site même de l’exploitant !

En tout cas, sauf pour ceux qui pensent que Chapi-Chapo représente le nouvel évangile, un incinérateur, fut-il moderne, pollue mille fois plus qu’une vieille Fuego !

Voir en ligne : http://www.auboisementcorrect.com/1...

Répondre à cet article | Article au format PDF

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 5 décembre 2015